Logo

Famille Magnin

 

Blason_Magnin

 

 

Armoiries No 4

 

Envie d’une chronique de votre famille ou d’une monographie
le lien ci-dessous peut alors vous intéresser :
http://www.pharisa.ch/liens_divers.html

Arbre généalogique de la famille Magnin  (92 pages PDF)
 

arbre_genealogie

 

Cliquer dans l’arbre

_separateur

 

 

 

Joseph Magnin
08.08.1907
27.01.1982

est blessé par un garde-chasse
lors d’une sortie de braconnage

Cliquer
sur la photo de gauche

 

 

 

_separateur

Origine

Différentes familles homonymes ayant probablement des origines différentes.

Ancienne famille fribourgeoise mentionnée à Villarlod en 1322, à Frbourg en 1327, à Lentigny en 1381 et à Vaulruz en 1433. Citons parmi les personnalités composant cette famille :

Jean Magnin, de Hauteville, jésuite en 1720, missionnaire à San Francisco de Borja (1743), à Quito (1744-1764).

Etienne Magnin (1841-1920), curé d’Echarlens pendant cinquante ans.

Cyprien Magnin, de Cottens. Né en 1870. Ordonné le 19 juillet 1896. Curé de Rossens en 1899. Chapelain de Saint-Aubin en 1896.

Etymologie

Magnin viendrait de l’ancien français Magnien qui signifie "chaudronnier ambulant" (du latin manianus “travailleur manuel”). C’est en fait l’ouvrier ambulant qui fait des ouvrages en fer blanc, en étain, raccommode la faïence, etc... (se dit principalement dans l’Auvergne, le Dauphiné et la Bourgogne).

Réception de bourgeoisie

Jean Magnin, du Champ de Noé, reçu à Sorens le 9 mai 1750 (AEF - RN 2925 / 411)

Bourgeoisies

A)   Cottens, Lausanne (1957) et Genève (1958).

B)   Estavannens, Gillarens, La Tour-de-Trême, Riaz.

C)   Estavayer-Le-Gibloux, Farvagny-Le-Grand, Villarsel-Le-Gibloux,
       Vevey (1959), Brot-Dessous (1930) et Boudry (1907).

D)   Hauteville (XVIIe s.), Posieux (XIXe s.), Genève (XIXe s.), Neuchâtel
       (1907) et La Chaux-de-Fonds (1924)

E)   Marsens (ca 1464), Riaz, St-Sulpice NE (1959), Sorens (XIXe s.),
       La Chaux-de-Fonds (1926) et Genève (1961)
.

Etat des noms de famille du canton de Fribourg en 1852
(AEF - Ma 2) Famille Magnin

Avry-sur-Matran, Cottens, Estavayer-le-Gibloux, Fribourg, Grenilles, Neyruz, Bulle, Estavannens, Grandvillard, Hauteville, La Tour, Marsens, Maules, Pont-la-Ville, Riaz, Sorens, Vuadens, Vuippens, Villarepos, Gillarens, Grattavache, Semsales.

Généalogies existantes

Généalogie de la famille Magnin, de Hauteville et de Vuippens (1657-1827)

AEF  - Généalogies diverses No 151.

Variantes

Magnyens, Magnyn

Emigration au Brésil:

Joaquim da SILVA RAMOS, brésilien ou portugais; x Anne Marie Robertine MAGNIN, de ..., o 15.06.1814 (selon l'abbé Joye). Cette petite fille émigra à 3 ans à bord du Camillus selon L'AN-Rio. Cependant elle n'est pas signalée dans la liste publiée par Martin Nicoulin. La documentation brésilienne ne dit pas à quelle famille elle appartenait (N° personnel 379, matricule 350 et N° d'embarquement 20). Serait-elle fille ou aparentée de Barbe CLERC qui habitait la même maison et qui émigra aussi à bord du Camillus. Elle était francophone et catholique. Curieusement l"abbé JOYE signale également à coté de son nom le nom DAFFLON. A Nova Friburgo elle occupa la maison 35 et le lot 43.La maison 35 était habitée également par les VIAL, SAVARY, CLERC, PESSE et COMBAZ .

Il parait évident qu'Anne Marie Robertine MAGNIN n'a pas émigrée seule et qu'elle devait être sous la garde d'une personne ou d'une famille. Peut-être trouvera-ton une réponse à cette énigme aux Archives de l'Etat de Fribourg ?

D'où:

 

1   Joaquim da SILVA RAMOS, o 17.08.1835

2    Amélia da SILVA RAMOS, o 07.06.1838

3    Francisca da SILVA RAMOS, o 16.09.1839

4    Maria da SILVA RAMOS, o 12.09.1841

5    João da SILVA RAMOS, b 12.07.1853

 

I  Joseph MAGNIN, de Marsens, + av. 1819, père au moins de:

II  Jean MAGNIN, de Marsens, o 1773, laboureur à Marsens, émigré à Nova Friburgo en 1819; x Anne dite Nannette Ne...., o 1773;

Emigration en France:

MAGNIN Jean de Corbières , à Valdahon 25800 en 1660
MAGNIN Jean de FR, à Morteau 25500 en 1674
MAGNIN Marie de FR, à Chaffois 25300 en 1673
MAGNIN Marie de FR, à Les Gras 25790 en 1714
MAGNIN Nicolas de FR, à Maîche 25120 en 1714

Notes diverses:

- Tobie MAGNIN, de et à Estavayer-Le-Gibloux, o ca 1763, laboureur.
- Catherine MAGNIN, de et à Estavayer-Le-Gibloux, o 1784, "laboureur".

_separateur

 

Armoiries No 1

 

Armoiries No 2

 

 

 

Familles A et E
"coupé: d'argent à une étoile à six rais d'or bordée de gueules, et barré de six pièces d'argent et d'azur"

 

Familles B
"coupé: de sable à deux étoiles d'argent, et d'or à deux bandes de gueules".

 

 

 

 

 

 

 

Armoiries No 3

 

Armoiries No 4

 

 

 

Familles C
"échiqueté de gueules et d'or
à la barre d'argent brochant,
chargée d'une ancre de sable
".

 

 Familles D et aussi d’Estavannens
“d'or à deux bandes d'azur, au chef de sable
chargé de deux étoiles  d'argent".


Haut de la page