Logo

La famille Geinoz

Envie d’une chronique de votre famille ou d’une monographie
le lien ci-dessous peut alors vous intéresser :
http://www.pharisa.ch/liens_divers.html

Blason_Geinoz

 

Coupé, au premier d’azur à un soleil d’or mouvant du chef et accompagné de deux étoiles du même. Au deuxième d’argent au chien braque contourné, lampassé, colleté et bouclé de gueules, marqueté de sable et d’argent, courant sur une terrasse de sinople.

 

Variantes

L’armorial de Joseph Comba (I), vers 1830, donne :

Coupé, au 1er d’azur au soleil mouvant du chef et accompagné de deux étoiles, le tout d’or; au 2ème de sable (noir au lieu de blanc) au braque contourné d’argent (blanc, au lieu de brun ou de noir et blanc), tenant dans sa gueule un rameau et courant sur une terrasse de sinople.

Le P. Apollinaire de 1865 indique :

Coupé, au 1er d’azur au soleil accompagné en chef de deux étoiles, le tout d’or; au 2ème de sable, au lévrier contourné et courant d’argent, colleté du même.

Geinoz, châtelain de Gruyères, portait sur son cachet, en 1776
(Archives de l’Etat de fribourg, collection Schneuwly) :

D’azur à la fasce d’or chargée d’un coeur de gueules accompagnée en chef d’une étoile à six rais d’argent et en pointe de trois feuilles de trèfle  de sinople posées 2 et 1.

_separateur

Histoire

Familles fribourgeoises de Neirivue, Bulle, Enney et Gruyères.

Uldrietus Geno, homme-lige d'Antoine, comte de Gruyère, reconnaît divers  biens à  Neirivue en 1432 (AEF - Grosse de Gruyères N° 77 / folio 91 vo - 93)

Reconnaissance faite par Pierre Jenno, fils de feu Ulric Jennoz, pour lui et  ses neveux Jean et Perret, enfants mineurs de Johannet Jeno, de Neirivue en 1452  (AEF - Grosse de Gruyères N° 73 / folio 569 vo - 93).

Les “Genno” arrivent à La Chenaux” à Enney en 1576, venus de Neirivue, où ils paraissent en 1432. Selon une tradition familiale, leur origine première serait la vallée d’Aoste.

Citons parmi les personnalités qui ont illustré cette famille (DHBS) :

1- François Geinoz (1696-1752), prêtre (1722), chanoine de Bulle  (1722-1730), aumônier du régiment des Gardes Suisses (1732-1752), membre de  l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres à  Paris (1735). Auteur  d'ouvrages de numismatique et d'histoire ancienne.

2- Jean Geinoz (+ 1781), notaire, châtelain de Gruyères (1751-1781),  prit une part active aux travaux d'adduction d'eau à  Gruyères.

3- Jacques Geinoz (+ 1821), député au Grand Conseil Helvétique (1800),  greffier du tribunal de Bulle (1801-1817), secrétaire de la direction des orphelins de Bulle (1818-1821).

4- Jean-Jacques, Joseph Geinoz (+ 1822), président du tribunal  d'Albeuve (1804-1817), syndic de Neirivue (1819-1822)

5- François Geinoz, juge au tribunal de Gruyères (1832-1835),  procureur d'office (1836-1847), substitut du procureur général à  Gruyères  (1850-1851), à  Bulle (1852), syndic d'Enney (1850-1852).

6- Charles Geinoz, député au Grand Conseil (1849-1850),  vice-chancelier d'Etat (1850-1851).

7- Lucien Geinoz (1823-1873), petit-fils du N° 4, ingénieur, préfet de  la Gruyère (1854-1857), député au Grand-Conseil (1854-1856), directeur du chemin  de fer Bulle-Romont, entrepreneur des principales routes de la  Basse-Gruyère.

8- Olivier Geinoz (1833-1895), petit-fils du N° 4, préfet de la  Veveyse (1860-1866), député au Grand-Conseil (1861-1881), conseiller d'Etat  (1866-1874), directeur du Crédit Gruérien (1874).

9- Henri Geinoz (N° 1865), fils du N° 7, ingénieur, conseiller communal  à  Fribourg.

Répartition des familles Geinoz en France et en Suisse

D'après Télinfo, il y avait 200 abonnés en Suisse en 1995 portant le  patronyme Geinoz.

D’après l’annuaire téléphonique électronique de 2006, il y a 277 raccordements de téléphone fixe, dont 172  dans le canton de Fribourg.

D'après le Minitel, il y a 11 abonnés en France en 1997 portant le  patronyme Geinoz.

Etymologie

Forme peu usitée de Genod, nom de famille plus répandu encore sous la forme  Genoud et Junod, dérivés de Johannot, qui est un hypocoristique de Johann  (Jean).

Différentes graphies : Geno (1432), Jenno (1452) 

_separateur
Image d'un bébé

 

 

Image d'un bébé

Baptêmes 1761 - 1850
13 pages  -  177 individus

 

 

Baptêmes 1850 - 1994
16 pages  -  303 individus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image de mariage

Image de mariage

Mariages 1680 - 1849
4 pages  -  68 couples

Mariages 1850 - 2000
9 pages  -  169 couples

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur l’une des vignettes ci-dessus ou ci-dessous

 

 

 

 

 

 

croix de deuil_gauche

 

 

croix de deuil_gauche

Décès 1680 - 1849
10 pages - 159 individus

 

 

Décès 1850 - 2006
22 pages - 412 individus

 

 

 

 

 

 

Toutes les informations ci-dessus
ont été publiées sur le WEB,
à partir du 15.11.2006 sur le site www.pharisa.ch/genea

 

 

 

Détails des personnes portant le patronyme Geinoz
(ne concerne que la paroisse de Neirivue)

_separateur

Liste (incomplète) des curés de Neirivue

 

 

1718 - 1768

Jean Castella

1769 - 1785

Joseph Jacques Louis Geinoz

1786 - 1790

Jean Pierre Yerly

1791 - 1803

Pierre Claude Gremion

1806 - 1811

Prothésie Dupasquier

1811 - 1834

Ignace L.J. Thorin

1835 - 1841

Girardin

1841 - 1891

Jean Joseph Jacquet, d’Estavannens  (1806 - 1891)

1891 - 1844

Rodolphe Bochud

1844 - 1967

Paul Chollet

1967 - 1980

Paul Borcard, de Grandvillard

1950 - 1986

Gérard Stöckli

1986 -  ?

Auguste Fragnière

?

La paroisse fait partie du secteur pastoral de ND de l’Evi


Jean Joseph Jaquet, curé de Neirivue durant 52 ans
 

PDF
PDF

son testament
 

sa généalogie
 

Jean Jules Albin Geinoz  (1902 - 1968), fromager.
Il a quitté Neirivue à l’âge de 18 ans pour s’établir en Haute-Saône (France)
.

Ses descendants

De gauche à droite :
Huguette, Simone et Jean Geinoz

Sur le relax :
Henri Saunier, époux d’Huguette Geinoz, beau-père de Bernadette Saunier, auteur de la photo.

Haut de la page