Logo

Emile à l’Antide  (Jaquet)

Photo de la famille d’Emile Jaquet prise en 1920 (sur papier cartonné)

De gauche à droite :

Ernest (9 ans),  Alice (6 ans),  Aurélie (1 an),  Félicie (35 ans),  Catherine (4 ans),  Eugénie (7 ans), Carlo  (3 ans),  Emile (34 ans), 
Madeleine (2 ans),  Marie-Thérèse (5 ans), Eugène (10 ans).
(Félicie est enceinte de Siméon)

_separateur

Tableau de la famille de Charles Joseph Barbey

Tableau de la famille de Jean Jaquet Antide Jaquet

Blason_Jaquet_300x320
Blason_Jaquet_300x320

Cliquer sur l’un des écussons ci-dessus

_separateur

Les descendants d’Emile Jaquet, dit “à l’Antide”

Emile  Jaquet (1886-1955)3

Arbre descendant avec le logiciel GeneaNet  (24 pages imprimables)
Cliquer sur le portrait ci-dessus

_separateur

Nécrologie de la famille d’Emile Jaquet,  à l’Antide

lagruyere

Cliquer sur le logo ci-dessus

_separateur

Le 10 février 2013, Alice Jaquet (du Clos-Rouiller) entre dans sa 100ème année

Alice Jaquet 100 ans

Photo “La Gruyère”

Lundi matin, au Home de l’Intyamon, le conseiller d’Etat Georges Godel et le syndic de Bas-Intyamon Roland Kaeser ont célébré l’entrée dans la 100e année d’Alice Jaquet. Droite sur ses deux jambes, celle-ci a offert des sourires émus durant toute la cérémonie. CLAUDE HAYMOZ

Alice Jaquet, 100 ans de soleil et de pluie

     Quel effet cela fait de cheminer dans sa centième année? Alice Jaquet est entrée dimanche dans le cercle très fermé de ceux qui peuvent y répondre. Son verdict à elle est aussi léger que son sourire:
     «A bientôt 100 ans, il me semble encore mieux comprendre le monde.» Une délicate sagesse qui se teintait d’humilité lundi matin au moment de recevoir son cadeau de centenaire remis par le conseiller d’Etat Georges Godel. «Je suis trop gâtée », confiait-elle à mesure que ses joues rosissaient.
     En présence des membres de sa famille, de ses enfants notamment, la cérémonie organisée au Home de l’Intyamon lui a permis de ressasser les souvenirs d’une vie passée sous le ciel d’Estavannens. Née le 10 février 1914 dans le foyer d’Emile et Félicie Jaquet-Barbey, Alice est la quatrième d’une fratrie de dix enfants. Sa maman décéda alors qu’elle n’avait que sept ans. Après sa scolarité accomplie au village, Alice Jaquet a suivi un apprentissage de couturière à Bulle. Elle est restée quelques années à la maison pour s’occuper de ses jeunes frères et soeurs avant de partir pour Montreux, puis Lausanne. Elle a exercé en terres vaudoises le métier d’employée de maison pendant six ans.

Retour à Estavannens


    
Alice Jaquet a retrouvé son village natal pour se marier le 2 mai 1942. A la chapelle du Dah, elle s’est unie à l’agriculteur Joseph Jaquet. Quatre enfants ont vu ensuite le jour. Par malheur, l’aînée décéda à l’âge de 18 mois. Aujourd’hui, Alice a la joie de choyer cinq petites-filles et cinq arrière-petits-enfants. Depuis son mariage, elle a vécu à la ferme du Clos-Rouiller.
     Elle aidait aux durs travaux de la campagne tout en s’occupant du jardin. Dans le même temps, Alice pratiquait son métier de couturière en confectionnant notamment des habits pour ses enfants. Veuve depuis 1994, elle a habité à la ferme familiale jusqu’au mois d’octobre dernier. Depuis, elle réside au Home de l’Intyamon. «J’ai bien pleuré avant de partir, mais ici jamais!» raconte-t-elle avec conviction. Dans l’établissement de Villars-sous-Mont, elle est de toutes les sorties et de toutes les activités. En plus des parties de cartes avec ses nouvelles connaissances, elle s’octroie des moments pour tricoter des couvertures.
     Alice Jaquet se sent bien au home, ce qui ne l’empêche pas de dire «chez nous» lorsqu’elle parle de la ferme familiale d’Estavannens. Cette ferme qu’elle aimait à décorer pour voir passer le cortège de la Poya. Son mari Joseph comptait parmi les organisateurs des premières éditions. De 1956 à 2000, Alice Jaquet n’a pas manqué une seule Poya d’Estavannens. Et ses enfants comptent bien l’emmener à la fête en mai prochain. «Si tout va bien», tempère Alice Jaquet. A la voir aussi droite sur ses jambes, un verre de jus d’orange à la main, on doute qu’il puisse en aller autrement.
     En fin de cérémonie, Alice Jaquet s’est vu rappeler à quel point les habitants de l’Intyamon étaient un peuple de chanteurs. Le syndic Roland Kaeser a entraîné les invités à entonner un happy birthday enjoué. Même Georges Godel s’y est mis: «Je ne suis pas choriste, mais je chante dans un choeur à sept», a plaisanté le conseiller d’Etat. Décidément, l’ambiance était à la bonne humeur hier matin. Une évidence lorsqu’on fête cent ans avec un sourire si ému. YG

Historiquement, c’est la seule centenaire d’Estavannens
Maurice Jaquet est le seul centenaire d’Estavannens (5 décembre 2002).

Alice Jaquet - La Liberté

Photo “La Liberté”

_separateur

Voici une possibilité de naviguer parmi diverses familles, surtout d’Estavannens, grâce à une base de données établie en collaboration
avec Francis Sudan, à Bulle, généalogiste amateur comme moi.
 Le 17 juillet 2013, la base de données comprend 23’588 individus, 8’167 familles, 363 portraits et 33’357 événements

Le 25 mars 2004, cette base de données a été installée sur le WEB à l’aide du logiciel PhpGedView.

 

clique-ici-gif-020

 

 

 

 

Le 22 septembre 2007, la même base de données a été installée sur Heredis Online

 

clique-ici-gif-020

 

 

 

 

Le 13 février 2007, la même base de données a été installée sur Geneanet

 

clique-ici-gif-020

 

_separateur

Les rencontres des “Jaquet”
organisées par Paulon Wicht en 1981, puis par René

 

La 1ère a eu lieu le 25 mai 1981 à la salle de la chapelle de la Salette à Broc

La 2ème a eu lieu  en mai 1986, à la salle de la chapelle de la Salette, à Broc

La 3ème eu lieu le 9 mai 1991, à la cabane militaire de Moncor à Villars-sur-Glâne

La 4ème a eu lieu le 13 mai 1993 au stand de tir militaire de Chésopelloz

La 5ème a eu lieu  le 16 mai 1996, à la caserne du PAA de Grolley

La 6ème a eu lieu le 13 mai 1999 à la cabane forestière de Cottens

La 7ème a eu lieu le 24 mai 2001 à la caserne de Drognens

La 8ème a eu lieu le 20 mai 2003 à la grande salle communale de Villarimboud

La 9ème a eu lieu le 25 mai 2006 à la grande salle communale de Villarimboud

http://www.youtube.com/watch?v=aFXNW9X_0p0

11  minutes de vidéo
lors de la 3ème rencontre des “Jaquet”
à la cabanne de tennis Swisscom à
Villars-sur-Glâne
(cliquer sur l’image ou sur la ligne ci-dessus)

Deux des quatre “anciens” (92 et 85 ans) et le petit dernier...

_separateur

Photos de la 9ème rencontre, en 2006, par René Wicht

Cliquer sur les petites vignettes pour les agrandir

 

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

Haut de la page